Avec l’arrivée de décembre, le principal protagoniste – comment pourrait-il en être autrement – est Noël. Bien que les haters aient de la chance car nous avons réussi, malgré la difficulté, à trouver des plans qui échappent à ce thème. De plus, les habitants de Madrid et ceux qui vivent à Madrid ont de la chance car le légendaire Café Berlin rouvre ses portes, l’une des salles de concert avec la plus haute qualité et le plus grand charisme de la capitale. Et il le fait avec un programme de luxe, à la hauteur de son excellence: Caramelo de Cuba, Josemi Carmona & Colina & Bandolero, Juanito Makandé & Juan Sebastián, Jorge Pardo, Chano Domínguez …

Les enfants en tant que grands protagonistes:

  • Le Jardin botanique présente Nature On, un spectacle visuel créé à partir de lumières à travers une promenade dans son propre environnement naturel. Les billets pour les premières semaines sont déjà épuisés mais vous pouvez toujours les obtenir pour la deuxième quinzaine ici.

  • Cometa se tourne vers le Teatro Circo Price. L’héroïne particulière qui a conquis les enfants à Noël dernier devra aider Martín à résoudre le mystère des cadeaux perdus. Du mardi au dimanche jusqu’au 10 janvier.

  • Sauriens une exposition en plein air entourée de dinosaures grandeur nature. Pendant une heure, et simulant une expédition, les explorateurs du territoire de Saurios accompagnent les visiteurs en leur racontant leurs histoires et leurs aventures.

  • La pièce My First Four Seasons, au Théâtre Lara, rapproche le travail de Vivaldi et le théâtre des plus petits de la maison. Partager l’expérience de la musique par le jeu et la célébration.

  • Le chant de Noël de Dickens revient sur scène pour nous faire croire à nouveau aux miracles. Un rendez-vous incontournable avec solidarité, gentillesse et espoir. Il sera au théâtre Sanpol jusqu’au 20 décembre.

  • Le Théâtre Fernán Gómez accueillera une nouvelle édition de sa série traditionnelle de théâtres pour bébés, «Briser la coquille».

Théâtre.

-Si vous aimez l’œuvre de Lorca, le Théâtre Kamikaze programme jusqu’au 25 décembre «Doña Rosita, annotée» une adaptation de Pablo Remón.

« La passion de Yerma » sera au Corral de Comedias avec María León comme protagoniste.

– Au Théâtre espagnol, ils continuent avec leur propre hommage à Galdós pour son centenaire. Et ils le feront à travers « l’ombre et la réalité de Galdós » dont l’intention est clairement exprimée par son réalisateur Pilar Almansa: « Nous voulons supprimer le noir et blanc qui, grâce à la photographie de l’époque, marque notre imaginaire de Galdós et de son temps et transmettre ce que c’était vraiment: une période vibrante, pleine d’espoir et de colère, de ruptures et de promesses, mais surtout d’amour libre, sans complexe et réel ».

La musique.

– Un orchestre de films. Le Film Symphony Orchestra est le seul orchestre symphonique privé dédié exclusivement à la musique du Septième Art. Des classiques de Disney et des films des années 60, 80 et 90 à certains des derniers succès internationaux comme Interstellar. Une occasion imbattable pour les amateurs de musique et de cinéma.

Suma Flamenca. Le rendez-vous de Madrid avec l’art espagnol par excellence. Le Festival de Flamenco de la Communauté de Madrid revient. Cette année, l’hommage sera rendu à la figure d’Enrique Morente.

Des expositions.

– L’exposition Botero. 60 ans de peinture, produit par Arthemisia, couvre six des plus de sept décennies de la longue carrière de l’artiste colombien Fernando Botero. Il sera exposé au CentroCentro de Madrid jusqu’en février 2021.

Tutankhamon: Le tombeau et ses trésors. Une occasion unique pour les amateurs d’archéologie et d’Égypte ancienne de découvrir ce trésor funéraire dans son contexte archéologique d’origine. Les trois chambres funéraires sont reconstruites telles qu’elles ont été trouvées, ainsi que les répliques du trésor qu’elles abritaient, y compris le masque d’or, certains des joyaux les plus précieux de l’Antiquité à nos jours. Dans Ifema.

Vous ne pouvez pas les manquer