Après l’article publié dans meikmag, il y a quelques jours, à propos de vous et de votre livre, THE LIVING VOICE, vous avez signifié une découverte pour nous et nos lecteurs. Nous voulons maintenant développer ce qui est dit dans cet article avec des réponses directes aux questions que nous vous poserons sur divers sujets. Commençons par le concept plus large qui implique tout: la vie.

Q.- Pensez-vous qu’un changement fondamental dans le mode de vie des gens et notre vision des relations humaines et de la planète va se produire?

R.- Donne l’impression que différentes perspectives coexisteront. Selon la capacité d’analyser les peurs internes, par exemple, différentes attitudes seront données. Il y a un pourcentage qui a augmenté – et c’est très intéressant – de personnes motivées par les soins de la planète, pour une vie meilleure, un changement d’habitudes qui nous aident à vivre ensemble dans une carte mondialisée, avec une conscience de notre formation et de notre sensibilité. Être capable de manifester sa propre identité, sa culture, son art, partager des expériences personnelles dans différents domaines et secteurs tels que le cinéma, le théâtre, les livres, la gastronomie, le sport et la manière de vivre la musique, par exemple… tout va être un défi. Et sans crainte, car nous générerons le meilleur.

Q.- il y a une lutte entre les différents types de sociétés et les modes de vie en général. Dans une prime plus collective, dans d’autres, fondamentalement dans ce que nous appelons l’Occident, l’individu. Sécurité et liberté. Pensez-vous, et plus en ce moment, que les deux concepts peuvent être harmonisés? Lequel des deux vous semble le plus essentiel pour l’être humain?

R.- C’est ce qu’on appelle le «changement de paradigme». Ayant un niveau supérieur de formation humaine et technologique, la trace des nouvelles performances devrait se manifester dans la coexistence de profils humains. Le nouveau paradigme est vraiment le changement de conscience. Comprendre sa propre sensibilité, agir avec des valeurs éthiques et articuler les ressources afin que les gens puissent créer un projet qui profite toujours au collectif, au groupe dans lequel ils vivent. C’est une escalade des valeurs positives, nous voir jumelés dans le développement de l’être humain, plus que des «ennemis potentiels» de ceux que je dois me défendre en tout: en santé, au travail, en reconnaissance des valeurs, en les libertés plutôt que les frontières… tiennent compte de «ce qui nous fait vibrer». Écouter la musique que nous aimons, moduler notre perception auditive vers des thèmes musicaux de haute qualité, profiter de nombreuses périodes de la journée pour penser que nous respirons et chantons ou chantons des mélodies et des chansons en interne. Un exercice facile.

Q.- Que pensez-vous qu’il nous manque aujourd’hui? Que ce soit en dehors des circonstances qui nous préoccupent tant de la pandémie et en cas de dépassement, ou même au cours de son évolution, comment parvenir à la paix dans l’âme et à l’équilibre dans le corps?

R.-Utilisez l’intelligence pour créer une nature positive, belle, accompagner la nature dans ses propres lois et opportunités. Connaître notre corps, maintenir la santé, l’équilibre et les défenses, dans des conditions optimales, d’une part Accepter nos caractéristiques en tant qu’être humain (avec des lumières et des ombres) et décider comment développer ses propres talents et aider à développer les qualités de ceux qui Arrivent. Je crois que ce que nous appelons la «paix intérieure» est dans une attitude de générer un «équilibre dynamique», c’est-à-dire de rester connecté avec la triade «ce que je pense, ce que je fais et ce que je ressens». Ce sont des moments, dans ce présenter que nous devons vivre, où nous pouvons «donner la hauteur» d’être des hommes et des femmes d’identité transcendante, conquérants de l’opportunité de générer la santé, la coexistence, le plaisir et l’expression artistique et sportive (par exemple) comme signe ou drapeau de la civilisation que nous souhaitons manifester à partir de notre époque actuelle.

Q.- Il existe des sociétés dans lesquelles il est difficile pour une grande partie de la population d’atteindre le bien-être individuel et la paix personnelle nécessaires car ils doivent répondre aux besoins les plus élémentaires, travailler sur ce qui se passe au jour le jour ou vivre dans des situations qui, parfois, ne sont que de la survie… pensez-vous que l’individu peut être spirituellement libre au milieu de la pauvreté ou face à des situations opprimées?

R.- Nous pouvons observer les bases culturelles ou religieuses qui sous-tendent ces groupes de population. Plusieurs fois, ils peuvent nous surprendre. L’amour de la terre, par exemple, est un signe qui nous a inspiré dans les sociétés urbaines à revenir à la nature. Ils répètent encore des situations il y a des siècles…. Nous retrouvons les valeurs indigènes et les cultures indigènes… Ici, les citadins veulent retourner en «Espagne vidée», comme on l’appelle, car la pollution – pour exprimer un aspect – est déjà devenue un ennemi totalement dévastateur. C’est à nous d’appliquer l’intelligence émotionnelle, à grande échelle, en se sentant aimé de tous les êtres vivant avec nous sur la planète, dans les différents domaines: Minéral (pierres et montagnes), végétal (plantes, arbres) et animal (animaux de compagnie, des animaux dans tous les éléments, qui nous regardent, nous approchent, ils apprécient notre intervention caritative pour vivre dans leur propre élément (sans plastique par exemple, ni maltraitance animale) …

Q.- Concentrons-nous sur les sociétés qui ne sont pas dans des situations sociales extrêmes. Nous parlerons pour les hommes et les femmes qui vivent dans des situations ordinaires dans des pays comme le nôtre, même s’ils peuvent, à un moment donné, traverser des moments difficiles. Pour les hommes et les femmes de nos sociétés … où tout bouge la compétition, la hâte, le manque de temps … que pouvons-nous faire pour améliorer nos vies?

R.- Mon domaine spécial, ma contribution, concerne la récupération de la compréhension que nous sommes un être vivant spécial. Nous respirons, nous communiquons avec un langage qui est le summum de l’expressivité dans toute la nature. La respiration nous permet de nous connecter avec notre regard intérieur. Sentir le corps, le corps lui-même, comme un organisme vivant qui nous soutient. La voix nous rapproche de la capacité créative, expressive et de communication, des niveaux les plus élémentaires à la communication dimensionnelle, où l’homme peut se connecter et interagir avec des réalités subtiles. Du son naturel au son multidimensionnel. Ainsi, en tant que telles, ce sont les possibilités actuelles de cette humanité qui a gagné en ADN, en connaissance, élargissant le spectre d’action, maintenant de la conscience, au lieu de simplement de la survie. Découvrez de nouveaux aspects de la vie et de l’environnement. Suscitez l’intérêt pour nous, pas seulement une curiosité momentanée mais une connaissance approfondie. Contemplez au lieu de consommer. Partager, éduquer à la pédagogie et aux valeurs transcendantes, s’exprimer avec une créativité de plus en plus surprenante, pour l’originalité, pour les différentes sensibilités formées, en tant qu’artistes et architectes de nouvelles œuvres d’art, dans toutes les disciplines.

Q.- Pour en revenir au moment présent … quelle est la chose fondamentale que nous devons apprendre pour que notre santé, physique et mentale, soit non seulement en danger, mais s’améliore considérablement?

R.- Il se connecte intérieurement avec ce que « je me sens comme je suis. » Au lieu de privilégier l’accélération externe, les demandes sociales de reconnaissance ou de prestige superficiel, « écouter » ce qui naît en moi. Trouver un moyen d’entrer dans les ressorts mêmes qui me définissent, qui m’indiquent ce que je construis en moi en tant que personne à part entière. Dans l’aspect mental, les technologies devraient se tourner vers les capacités réelles de notre cerveau. Des images trop rapides empêchent, dans les jeux « play », par exemple, les synapses d’agir dans leur mouvement naturel. Plus il y a d’heures sur la pièce, moins il y a d’attention pour étudier. La publicité d’images, de films, de vidéos, etc., change également l’attention et peut favoriser les états nerveux. Exercer l’entraînement de nos ondes cérébrales, vers des états plus détendus, que nous appelons « méditatifs ». À partir de ces lignes directrices, nous développons l’hémisphère droit, nous augmentons notre capacité de perception et nous sommes confrontés au défi de nous connecter avec notre conscience, augmentant notre vibration globale. Et c’est vraiment magnifique. Les idées répétitives qui nous conduisent à des comportements télé-dirigés, assumés sans réflexion, affectent le monde des croyances personnelles et il faut retrouver la réflexion et la décision de ce qu’on appelle la «pensée libre», c’est-à-dire prendre ses propres décisions sur les idées, les concepts, les attitudes et les orientations de vie. Celles que nous considérons à chaque étape comme valables pour s’y déplacer. C’est une réalité que les attentes qui ne peuvent être satisfaites, à cause de la pression «médiatique», si je peux l’exprimer ainsi, créent la confusion des idées, génèrent un contraste moral et éthique qui nous amène à détruire la communication avec cette «voix intérieure» », Intuitif, qui peut nous guider sur notre chemin.

Q.- Vous dites dans vos livres et conférences que nous sommes les nouveaux chamans de la Terre et de la Lumière. Capable de relier la sensibilisation et la santé à notre voix. Cette voix est-elle à l’intérieur ou à l’extérieur? Ou les deux?

R.- La voix est la synthèse de l’expression de notre être. Ce que je souhaite exprimer avec ce concept, c’est qu’en augmentant nos capacités extrasensorielles, telles que l’intuition, la prémonition, les rêves, par l’information transcendante, par la croissance personnelle et le désir d’évoluer, notre champ d’énergie augmente considérablement (en plus de notre code génétique ). Et la connexion scientifiquement prouvée entre le son et la lumière permet une augmentation exponentielle de la gamme du spectre des ondes. Nous émettons une luminescence spéciale, si nous connectons ces deux paramètres. Et cela descend au niveau cellulaire. Plus le spectre est grand, plus la santé physique est grande, plus l’expérience émotionnelle de stabilité est grande et plus le reste de ce que nous appelons le «bruit mental» est grand. La qualité du son nous donne une expansion énergétique, qui est déjà mesurable avec des appareils appropriés. La voix extérieure, la voix intérieure et le silence «élevé», comme je l’ai appelé dans le livre, forment une triade spéciale qui, précisément, procure en nous un sentiment d’unité. Nous émettons, nous nous sentons à un niveau supérieur de nous-mêmes.

Q.- Vous êtes professeur, professeur de techniques vocales, spécialiste du son et de toutes ses facettes, aussi de la respiration … quelle est la perspective holistique de la voix et du son? Qu’Est-ce que c’est?

R.- Nous avons découvert que le son peut avoir plus de qualités que le rythme, la mélodie et l’harmonie. On peut dire que sa structure interne est composée de géométrie et de supersymétrie. Nous ne pouvons toujours pas le voir, mais je pense que dans un court laps de temps, nous pourrons le vivre comme une nouvelle expérience.

Q.- Approfondissement, Macarena, qu’est-ce que la guérison sonore? Et la respiration, quel rôle joue-t-elle dans la santé?

R.-La guérison sonore est l’application de vibrations dans la voix, en musique, sur les instruments depuis la performance de la conscience. Cela devient une vibration à plusieurs niveaux, car le point culminant de nous-mêmes articule l’interconnexion des bandes vibratoires du son audible avec d’autres bandes d’ondulation avec lesquelles nous pouvons mettre en œuvre de nouvelles qualités énergétiques, d’informations, d’essences subtiles. Tout cela nous fournit un équilibre dynamique, au-delà d’une application thérapeutique, car il inclut la lumière, la conscience et les essences les plus élevées.

Q – Dans votre livre, vous parlez également de l’intercommunication du son et de l’interaction des bandes sonores … Parlez-nous de ce sujet.

R.- C’est très bien compris si on va dans la mémoire du son OMM…, connu de tous. L’orientation intérieure dans l’émission d’un son de qualité, liée aux vibrations de l’amour, est capable de se propulser, depuis d’autres états de conscience, vers des panoramas vibratoires qui peuvent nous remplir d’images, nous donner accès à des informations subtiles, favoriser des expériences multidimensionnelles contact, avec des « collègues évolués » avec qui vous pouvez avoir une réunion spéciale.

Q.- Qu’est-ce que la nutrition vibrationnelle et comment l’intégrer dans la vibration alimentaire?

R.- La nutrition vibrationnelle est la compréhension de la manière dont l’énergie, les informations et les éléments essentiels peuvent être insérés dans un son de qualité. Dans l’alimentation, c’est la vibration de l’énergie vitale qui nous fait apporter un apport nutritionnel. En matière de son, la nutrition vibrationnelle est basée sur le format ondulant, les proportions musicales, les rythmes, les styles dont chaque personne peut avoir besoin, différents pour chacun. Les sons manifestent des «nutriments vibrationnels» dont l’organisme subtil, c’est-à-dire la conscience, a besoin pour nourrir toutes ses facettes. Pour commencer à travailler, le cerveau a besoin d’oxygène (respiration), de sucre (glucose) et de son (vibration de qualité). Il est connu que le niveau d’énergie des aliments augmente lorsque le reiki est effectué ou qu’une prière (ou une chanson) est effectuée, avant de commencer à goûter le menu.

Q.- Voulez-vous ajouter autre chose? Donnez-nous une idée de fermeture.

A- Le volume humain prend une importance particulière. La santé de notre corps va nous remercier pour une bonne émission, une bonne sonorité. L’expressivité que nous pouvons atteindre nous relie à notre vérité essentielle et nous permet de montrer nos meilleures valeurs. La voix qui articule de nouvelles pensées entraîne des progrès sur notre chemin d’évolution et nous apporte un bonheur intérieur et expansif dans notre communication avec tout le monde. La voix