Ces derniers jours, parmi les nombreux documentaires diffusés sur les chaînes scientifiques et culturelles à la télévision, un magnifique reportage a retenu notre attention qui a montré que, toujours avec la structure biologique et selon l’ADN de chaque espèce, il y a des sentiments, des pensées et des capacités. à la décision chez les animaux, même les insectes.

L’homme est une espèce évoluée, capable de maîtriser les techniques et la technologie, mais ce n’est pas la seule espèce qui ressent et pense. Les mammifères ont des sentiments. Et ils pensent. On le voit chez le chien, chez l’éléphant, chez les dauphins et chez les baleines, on le voit chez de nombreux animaux. Et chacun le fait en fonction de la capacité et de la complexité de son cerveau et de son système nerveux.

Nous sommes sur terre depuis peu de temps … que savons-nous vraiment, par exemple, des dinosaures et de leur mode de vie, au-delà de leur variété, de leurs systèmes d’alimentation et de leur taille? Les dinosaures ont peuplé la Terre pendant 500 millions d’années … et nous, dans nos différents stades d’évolution, n’avons pas atteint trois millions, en comptant toute notre existence à partir des phases les plus primitives.

Et les insectes? Les papillons de nuit sont sur Terre depuis 190 millions d’années… mais ce n’est que relativement récemment qu’ils se sont rendu compte qu’ils ne pouvaient pas passer à travers une vitre. Et cela fait partie de son évolution.

La domestication et l’utilisation des animaux sont une symbiose … mais dans la nature, il existe de nombreuses symbioses, comme avec certains poissons et animaux marins. Et il y a aussi la pensée et l’organisation sociale et les stratégies de survie. Les abeilles, par exemple, savent quand l’une d’elles va mourir. Et quand il meurt, ils le tirent hors de la ruche et le jettent dans le vide.

Nous ne pouvons pas considérer les animaux comme des robots. Ils ne sont pas. C’est pourquoi même tuer une mouche doit faire l’objet d’un raisonnement. Par conséquent, nous devrions, en tant qu’espèce considérée comme supérieure, mieux prendre soin d’eux et ne pas leur nuire. Nous ne pouvons pas éviter la chaîne alimentaire. C’est dans la nature même. Mais nous devons éviter la souffrance inutile de tant d’animaux. Qui a dit qu’ils n’avaient pas de conscience?