• A partir de demain, 25 février, coïncidant avec les dates habituelles du salon, le réseau URVANITY SOLO SHOWS 2021 débutera, une vingtaine d’expositions individuelles de 22 artistes d’exception.
  • En février également, URVANITY LAB est présenté, un label qui comprend des collaborations avec des artistes pour le lancement de produits et des éditions limitées.
  • Au mois de mai, du 27 au 30, la version face à face aura lieu au siège du COAM (Hortaleza, 63). Ce sera sa cinquième édition.

Urvanity 2021 se déroulera en deux parties. Dès le 25 février, dans un premier acte, des galeries de Londres, Bogotá, Caracas, New York ou Amsterdam se joindront aux galeries espagnoles pour présenter, dans des expositions individuelles, le travail d’un artiste représenté par chacune, sous le nom d‘URVANITY SOLO SHOWS . Une façon d’entrer dans le nouvel art contemporain depuis n’importe quel ordinateur, mobile ou tablette via //urvanity-art.com. Une plateforme en ligne nous permettra de connaître les propositions, d’acheter et d’accéder à des contenus personnalisés. L’accès est gratuit – sur inscription. Après le 28, il sera ouvert à tous les publics pendant un mois.

Autre nouveauté pour 2021, la présentation – numérique en février et en face-à-face en mai – d’Urvanity LAB, une collaboration entre le salon et certains artistes à travers laquelle des produits et des éditions limitées seront développés. L’objectif est de soutenir les créateurs au-delà d’Urvanity et de promouvoir la collection. Un précédent se trouve dans la collaboration 2020 entre Urvanity et l’artiste canadien Ryan Heska.

«Amener l’art dans d’autres formats permet de se connecter avec toutes sortes de publics, de quitter l’environnement de la foire et de retourner dans la rue», explique Sergio Sancho, directeur et fondateur d’Urvanity.

Le rendez-vous au COAM

La deuxième partie d’Urvanity 2021 se déroulera du 27 au 30 mai en personne. Ce sera, comme chaque année, à son siège social COAM (Hortaleza, 63 ans), où les plus de vingt galeries du monde entier qui participent, apporteront à Madrid le nouvel art contemporain le plus révolutionnaire. Avec 2000 m2 et 22 galeries confirmés aujourd’hui, le salon sera un espace sûr et adapté pour se conformer à toutes les mesures sanitaires, de distanciation et de capacité en vigueur.

Depuis sa création, l’objectif d’Urvanity est de défendre diverses langues de la culture populaire qui, depuis son apparition, ont établi un nouveau dialogue avec la modernité, renforçant le panorama artistique actuel. Ainsi, le salon met en lumière les expressions artistiques qui ont émergé dans les contextes urbains à partir des années 70, comme le post-graffiti, la pop surréaliste ou le nouveau pop art.